fondation l'intermède

Témoignages

J’ai décidé de vous parler de mes Supers Héros,
vous savez ceux sans qui notre vie serait différente, moins belle et plus  stressante?

Hé oui, je vous parle de toute l’équipe de l’Intermède! Ces gens formidables qui rendent la vie de plusieurs parents et enfants tellement plus belle!

Ils sont entrés dans ma vie, il y a déjà environ 15 ans, après que nous ayons appris que notre fils, Pierrick, était autiste. Après que cette bombe ait explosée, je pensais que je n’aurais plus jamais de temps pour moi, ça y est, ma vie était dédiée à cet enfant, mais j’ avais deux autres enfants à qui je devais penser aussi!

Je suis allée dans des rencontres de parents d’enfants autistes et on m’a parlé de l’Intermède. Alléluia! Il existe un endroit qui répond à nos besoins, à Pierrick et à moi! Nous sommes allés rencontrer ces sauveurs, un peu à reculons je l’avoue! Mais ils m’ont mis tout de suite en confiance et acceptaient mon fils avec toute sa différence, wow!

À partir de ce moment, Pierrick s’est trouvé une deuxième maison et surtout une deuxième famille. Un endroit où il se sent bien, où il a envie d’aller. Il s’est fait des amis au sein des autres usagers mais aussi des intervenants, car oui, je crois que les intervenants deviennent les amis de nos enfants, même s’ils en sont responsables. Car ils les aiment, les comprennent, les font rire, les calment, les soignent, les nourrissent, les lavent, les amusent, les sortent….et j’en passe! Ils ont toute la confiance de nos enfants.

Quand Pierrick séjourne à l’Intermède, il revient toujours avec de beaux souvenirs, il s’est bien amusé. Et je sais qu’il n’a pas toujours été facile, il en a fait des mauvais coups, mais jamais on ne m’a fait sentir coupable, ni qu’il dérangeait, et ça, ça n’a pas de prix!

Pierrick a même choisi l’an passé de passer la semaine à l’Intermède au lieu de venir en vacances avec le reste de la famille, c’était beaucoup plus intéressant l’Intermède que la plage!

C’est le seul endroit où je peux laisser Pierrick, le seul endroit où il accepte d’aller, donc c’est peu dire qu’ils sont indispensables!

Je peux laisser Pierrick quelques heures, une journée, une fin de semaine et même une semaine complète. C’est aussi pour ça qu’ils sont mes sauveurs, car j’ai pu, au travers les difficultés avoir des moments de répit avec mes autres enfants, mon conjoint et avec moi-même! Faire des choses que je ne pouvais pas faire avec Pierrick car il demandait toujours toute mon attention. Je pouvais donner cette attention à mes autres enfants, Sabrina et Tristan. J’ai pu aller souper avec des amis et profiter de la discussion autour de la table, sans être toujours inquiète de ce que Pierrick faisait, car c’était un «  destroy  ». Passer des soirées et des fins de semaine d’amoureux, car je laissais mon fils la tête tranquille. M’asseoir dehors avec un bon café et un livre, ce que je n‘avais jamais la chance de faire. Partir en vacances sans être toujours inquiète. Et surtout, surtout dormir…..car pendant des années mes nuits ont été très très courtes!

Et voilà, c’est un bien court résumé pour des gens aussi extraordinaires, mais vous avez compris l’idée.

Aux anges gardiens de Pierrick, amis de l’Intermède, milles mercis de permettre à mon fils et à toute ma famille ces moments précieux.
Nathalie Belle-Isle
Maman de Pierrick David

Bonjour,
mon nom est Denise. Je suis mère d’un adorable petit garçon qui va bientôt avoir 11 ans. Mon fils est atteint d’autisme. Grande difficulté à l’intégration, à la socialisation et à tout ce qui découle de la compréhension autour de lui. Inutile de vous décrire le déroulement d’une simple journée! Sur une base régulière, je me suis investie énormément afin de lui offrir l’aide et le soutien nécessaire pour contribuer au meilleur de son développement.

Les années passent, s’additionnent lentement, la fatigue s’installe. Les journées deviennent plus longues, plus lourdes et soudain le corps ne répond plus! C’est la panique! Malgré le bon vouloir qui m’habite, plus rien ne va. C’est un appel à l’aide! C’est à ce tournant de ma vie que j’ai découvert la Maison de répit l’Intermède. Quel beau cadeau! Quel beau cadeau! Dès la première rencontre, j’ai été séduite. Un environnement chaleureux, des lieux amusants, sécurisants. Un personnel accueillant, qualifié, jeune, dynamique et une atmosphère des plus agréable. Mon fils fut vite conquis. Le bonheur pouvait se lire sur son visage.

Enfin de l’aide pour maman tout en faisant la joie de cet enfant, quoi demander de mieux! La formule parfaite. C’est avec une paix intérieure que je me donne le droit de me réapproprier de mon espace. Ce sont de courts moments, mais combien précieux.
Merci à l’Intermède de m’aider à reprendre mon souffle, reprendre mon identité.

Denise

Mon nom est Guylaine,
j’ai 44 ans, je suis la maman d’un beau jeune homme de 16 ans.

Mon garçon a la trisomie 21 et il fréquente l’Intermède depuis 12 ans. Au début il fréquentait cette ressource une demi-journée par mois et puis plus tard une journée et au fil de temps une fin de semaine par mois. Cette fin de semaine est devenue indispensable pour nous les parents et aussi pour notre fils, car des parents reposés et ressourcés sont pour notre petite famille une formule gagnante.

Du même coup notre fils à un plaisir fou, il socialise, apprend à vivre en petite communauté, à partager, à échanger, à s’amuser. Il aime tout particulièrement la musicothérapie et la zoothérapie. Tous ces éléments rassemblés font de notre fils un être épanoui et des parents comblés et reposés près à continuer, une journée à la fois, d’accompagner ce petit être divin.

Voila ce qui résume bien notre sentiment pour la Maison de répit l’Intermède.

Guylaine
P.S. Vous ai-je dit que mon fils s’appelle Jean-Marc